Popup

BIENVENUE

sur le site de l'Union Nationale des Personnels et des Retraités de la Gendarmerie

 

APPELS A TEMOINS

 

 

Les gendarmes auraient 40 euros dès janvier prochain au titre de l’AMJG

 

Hier après-midi, lors d’une visio-conférence, le directeur général a annoncé que, comme les policiers, les gendarmes auraient 40 euros dès janvier prochain au titre de l’AMJG, l’allocation des missions judiciaires de la Gendarmerie.

Pour obtenir les 60 euros restants de l’allocation de maîtrise – 30 en juillet 2019 et 30 au 1 er janvier 2020- accordés aux policiers mais conditionnés par la mise en œuvre de réformes structurelles d’envergure au sein de la police nationale, les négociations reprendront en janvier.

Jeudi soir, au sortir d’une réunion marathon avec le directeur général en personne et le groupe de liaison du conseil de la formation militaire Gendarmerie (CFMG), seule une mesure était applicable aux gendarmes, en l’occurrence la hausse de 1,5 point de l’ISSP avec 1 point le 1er janvier 2019 et 0,5 point le 1 er janvier 2020 pour atteindre 28,5 %.

Le compte n’y était clairement pas d’autant que concrètement, cela représente entre 5 et 10 euros par mois pour un sous-officier… De plus, a judicieusement fait remarquer Gendarmes et Citoyens, la revalorisation était déjà prévue depuis le protocole d’accord 2016 pour atteindre 28 % en 2020. L’augmentation réelle est donc de 0,5 %.

Jeudi soir, le secrétaire d’État Laurent Nuñez, s’était voulu rassurant avec les gendarmes, mais c’est ce vendredi matin que la direction générale et le CFMG ont obtenu, de “haute lutte” auprès de Christophe Castaner ce premier pas vers une nécessaire et normale parité.

 

“Les gendarmes ont été engagés comme jamais en 2018, Notre-Dame-des-Landes, Mayotte, la Guyane, la Nouvelle Calédonie, et ont été en première ligne face aux gilets jaunes avec 65 000 gendarmes au plus fort de l’engagement contre 24 000 policiers, ils ne doivent pas être les dindons de la farce une nouvelle fois” avait réagi ce vendredi matin hier matin Henri Martinez, le président national de l’UNPRG.

 

 

Le député Ciotti dénonce une injustice

 

Avant la décision d’accorder 40 euros aux gendarmes, le député des Alpes-Maritimes (LR) , Eric Ciotti, est intervenu à l’assemblée nationale ce vendredi pour “dénoncer la décision injuste du gouvernement qui refuse de s’engager en détail sur le règlement des heures supplémentaires dues à nos policiers et qui oublie nos gendarmes dans la revalorisation de leur rémunération”.

“Ainsi à ce stade leur rémunération ne bénéficiera d’aucune revalorisation alors que leur engagement sans faille n’est plus à démontrer. Ces hommes et femmes qui nous protègent ont droit à la même considération et à la même reconnaissance de la part de la Nation” a asséné l’élu azuréen.

 

 

 

 


Le Bureau

  • bureau1 Bernard GAUDEL Président
  • portrait Secrétaire GENERAL Secrétariat
  • bureau2 Serge MONTESANO Trésorier
  • bureau9 Richard HERY Trésorier adjoint
  • bureau7 Richard MROWCZYNSKI Relations publiques
  • bureau3 Jean COQUIL Délégué Vanuatu
  • bureau5 Gilbert GEORGEON Porte drapeau
  • Portrait Porte drapeau Cliquez pour postuler
  • bureau4 Olivier LE TALLEC Webmaster
  • bureau12 Nasser BENDADI Représentant L'ESSOR

 

 

 

Statistiques de visite

Compteur d'affichages des articles
1412703

Les rendez-vous ...

Accès adhérent

Derniers articles

Histoire Histoire Sainte Geneviève, c’est lui !   Titi et sanglier. En deux mots, René Omnes, né dans les Ardennes...
Port du drapeau Port du drapeau Le port du drapeau d’une association d’anciens combattants   Dans le JO Sénat du 25 juillet 2019,...
Réforme des retraites Réforme des retraites Réforme des retraites: les gendarmes tirent leur épingle du jeu   Sur l’avenir de leurs retraites,...
Retraite Retraite Après les retraités, les Anciens combattants seront-ils rackettés ? Les magistrats de la Cour des...
Pôle des retraités Pôle des retraités Réunion Pôle des retraités du 27 juin 2019   Participants :          Marc VEYRAT (FG...

Droits de publication ...

L’UNPRG-NC-V agissant en toute indépendance de la GENDARMERIE NATIONALE, les idées, opinions et prises de position présentées sur ce site sont celles de son (ses) auteur (s) et ne peuvent être interprétées comme celles de l’Arme ou recueillant tant soit peu son accord que son soutien.

La publication, l’usage, la distribution, l’impression ou la copie non autorisée des attachements qu'il contient  sont strictement interdits.