L'info

locale et internationale

de votre association et des institutions

Cérémonie en hommage aux militaires de la gendarmerie décédés en service

 

LA FOA, la Gendarmerie honore la mémoire de ses morts en présence du général Christophe Marietti, COMGEND NC, et de Bernard Gaudel, président de l'UNPRG-NC-V.

 

Photo DR Gendarmerie



Citations du livre d’or de la gendarmerie ou des ordres du Corps :



6 janvier 1900

Gendarmes BAZELARD Louis, âgé de 32 ans, et CASSET Henri, âgé de 29 ans

Tous deux gendarmes à la résidence de MOINDOU, viennent de périr en mer au retour d’un service d’huissier qu’ils avaient exécuté aux îles Kundogui et Mara.
Moins braves et moins zélés, ils eussent échappés à la mort en attendant une mer plus calme pour effectuer leur rentrée, mais le gendarme en Calédonie n’a pas de ces raisonnements dictés par l’amour de soi-même, il sait que chaque minute est comptée et qu’il la doit aux innombrables travaux qui lui sont imposés.

BAZELARD et CASSET se mettent donc en route.
Une lame roule leur embarcation et ils disparaissent à jamais.

Honneur à eux.
Par la voie de l’ordre j’adresse un dernier adieu à ces victimes du devoir et je prends l’engagement de tout mettre en œuvre afin de perpétrer le souvenir du sacrifice qu’ils firent de leur vie pour l’accomplissement de leur devoir.

Signé : Baumann.

 


13 janvier 1904

Gendarme Paul VIAUD,

Le chef d’escadron commandant la compagnie a la douleur de porter à la connaissance des militaires de la compagnie la mort du gendarme VIAUD Paul, décédé à l’hôpital militaire le 13 janvier 1904, des suites de la fièvre typhoïde.

VIAUD fut un brave et loyal serviteur qui emporte l’affection de ses camarades et l’estime de ses chefs. Il est tombé sur la brèche, victime du devoir.

C’est en effet à l’hôpital où il était entré à la suite des blessures reçues dans un service commandé, qu’il a contracté le germe la maladie qui l’a emporté. Son nom vient donc s’ajouter sur la liste déjà longue des militaires de la compagnie qui ont trouvé la mort dans l’accomplissement de leur devoirs.

Je suis sûr d’être l’interprète de sous en adressant à sa vieille mère nos compliments et condoléances et les témoignages de notre respectueuse sympathie et en lui donnant l’assurance que la tombe de son fils ne sera pas oubliée.

Nouméa le 15 janvier 1904.

Le chef d’escadron commandant la compagnie.
Signé : Maudet.

 

 

10 janvier 1983

Maréchaux des logis-chef Eric GALARDON et Jacques MORICE,


« Officiers et sous-officiers animés d’un sens élevé du devoir. Le 10 janvier 1983, à Koindé, en mission d’escorte de convoi en zone d’insécurité, ont été pris sous le feu ajusté et dense d’éléments embusqués. Au cours de cette opération ayant entrainé la mort de deux gendarmes et occasionné des blessures graves à un officier supérieur et à trois autres sous-officiers, ont fait preuve en la circonstance, de courage, d’abnégation et d’un sang froid remarquable, ayant permis d’éviter des pertes plus lourdes à leur unité, tout en parvenant à poursuivre leur mission.

Les gendarmes Eric GALARDON et Jacques MORICE ont obtenu pour ces faits à titre posthume :
- la médaille de la gendarmerie nationale, par décision n° 4 du ministre de la Défense, en date du 1er mars 1983,
- la médaille militaire, par décret en date du 27 avril 1983 avec effet au 12 janvier 1983.
Par ailleurs ces sous-officiers ont été promus, à titre exceptionnel, au grade de maréchal des logis-chef, à compter du 10 janvier 1983.

 

1er janvier 1989

Gendarme Thierry BEAULIEU.

Le gendarme Thierry BEAULIEU, de la brigade de LA FOA à trouvé la mort dans un accident de la circulation survenu en service.

 





Ou nous trouver…

  • Adresse postale :

    UNPRG-NC-V, BP 32910, 98897 Nouméa Cedex

  • Contact téléphonique : 

    (+687) 84-82-36 ou (+687) 46-09-60

  • Permanence :

    le mardi entre 9h00 et 11h00 caserne Pelissou

 

Newsletter

Il est possible de vous inscrire pour recevoir notre lettre d'information mensuelle. Pour cela, vous devez simplement enregistrer votre adresse email dans le champ suivant :