UNPRG NC-V

Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie
Nouvelle-Calédonie et Vanuatu

Association affiliée auprès de l’U.N.P.R.G

7 Boulevard de Strasbourg, 94130 NOGENT SUR MARNE

Qui sommes-nous ?

 

L' UNPRG-NC-V est une association 'fille' de l'UNPRG, association française loi 1901, forte de près de 35 000 adhérents de tous grades, retraités, veuves et actifs de la Gendarmerie, avec une vocation initiale centrée sur leur défense dans un esprit de solidarité entre générations, sans distinction d'origine.

 

Force de réflexion et de proposition modérée, elle se positionne comme un relais et un intermédiaire au parler vrai entre tous les protagonistes qui gravitent autour de l'institution gendarmerie.

 

Un peu d'histoire…

 

Créée en octobre 2005, par 7 retraités de l'Arme, l'UNPRG-NC s’est rapidement imprégnée de l'esprit de sa maison mère en interpellant dès les premiers mois de sa création la ministre de la Défense de l'époque, Madame Michèle ALLIOT-MARIE, sur l'affaire CLIN. Gendarme motocycliste, tué tragiquement le 12 février 2006 lors d'un contrôle routier à Saint Martin (Guadeloupe) en lui demandant de bien vouloir recentrer l'affaire sur la recherche exacte des causes de l'accident ayant entrainé la mort de ce gendarme en dehors de toutes polémiques racistes.

 

En 2006, à la demande du colonel LAUMONT, COMGEND, elle rédige un manuscrit relatant les faits qui ont causé, sur le sol calédonien depuis la prise de possession par la France du Territoire, la mort en service de 43 gendarmes, officiers et sous-officiers dont les noms sont gravés sur le monument érigé à leur mémoire caserne Meunier. Un exemplaire de ce mémorial, rédigé par le Lieutenant-colonel (ER) Henri CAHIOL a été remis aux autorités concernées et un exemplaire déposé aux archives du Territoire.

 

La même année, elle rénove 7 sépultures de gendarmes sur les communes de : OUEGOA – KOUMAC – BOURAIL – NOUMEA et LIFOU.

 

En 2008, elle entreprend la recherche des corps des gendarmes BAILLY et VENTURINI et de 2 colons, DEMENE Pierre et louise, assassinés le 6 octobre 1867 à POUEBO. En juillet de la même année, elle découvre les ossements supposés de 2 des 4 victimes enfouis sous les marches de la sacristie de l'Eglise du lieu. Depuis, ces restes reposent sous une tombe cénotaphe érigée au cimetière de POUEBO. Les fouilles n'ont pas été menées à terme, à la demande du recteur de la paroisse qui craignait pour ses vieilles pierres.

 

En 2011, à OUEGOA, elle fait exhumer les corps des gendarmes HAMON (Dcd en 1892), CHAUDOUET (Dcd en 1902), FLUVIOT (Dcd en 1928) et de la petite KUIESINE Katelyne (Dcd en 1972, le jour de sa naissance) fille d'un gendarme du poste originaire de LIFOU, pour en translater les cendres dans un tombeau commun remis aux bons soins de la brigade du lieu le 7 juillet 2012.

 

Entre-temps, motivée par la défense de l'ITR , membre permanent du collectif territorial (elle l'est encore, malgré certaines pressions) crée par plusieurs syndicats locaux, dont F.O., pour contrer les projets de parlementaires qui demandent, des 2007, la suppression de l'ITR pour les retraités de la fonction publique en résidence en nouvelle Calédonie et dans les territoires et départements d'Outre-mer bénéficiant de cette majoration, elle participe à toutes les réunions de concertation entre les représentants de l'Etat et le collectif. Collectif qui obtient pour les bénéficiaires, en résidence avant le 18 octobre 2008, le maintien à vie de l'ITR, plafonnée à 18 000 euros annuels à compter du 1er janvier 2009.

 

En 2011, interpellée par le devenir des anciens gendarmes de l'ancien condominium des Nouvelles Hébrides, indépendant depuis 1980 sous la dénomination VANUATU, elle enclenche un processus de regroupement au sein d'une Section UNPRG des anciens personnels vanuatais de l'Arme. Créée Officiellement le 17 mars 2012, cette Section, actuellement forte de plus de 80 adhérents, rassemble nos camarades de Tanna et Santo.

 

Le 24 novembre 2012, Le président GAUDEL a remis à Raffey TAIWIA, président de la Section, vice-président de l'UNPRG Nouvelle-Calédonie –Vanuatu, lors des cérémonies organisées à Port Vila à l'occasion de la Ste Geneviève, Sainte patronne des gendarmes, le drapeau de la section.

 

En 2011 elle répond à l'appel de l'UNPRG de la Réunion, dont le président, Pierre AYMERIC est un ancien membre de son Bureau, pour l'aider financièrement dans l'achat des tôles nécessaires à la réfection des toitures de la brigade de gendarmerie malgache de VATOMANDRY. Cette opération 'humanitaire' couronnée de succès verra dans un proche avenir, la création, à la demande du commandant de groupement d'ATSINANANA, d'une UNPRG à TAMATAVE.

 

Voilà relatées en quelques lignes, nos diverses démarches et opérations effectuées depuis la création de notre association. Par modestie, nous passons sous silence nos interventions dans le cadre de l'aide apportée à nos anciens et autres bénéficiaires (sponsorings etc...) et autres manifestations annuelles.

 

 

Ou nous trouver…

  • Adresse postale :

    UNPRG-NC-V, BP 32910, 98897 Nouméa Cedex

  • Contact téléphonique : 

    (+687) 84-82-36 ou (+687) 46-09-60

  • Permanence :

    le mardi entre 9h00 et 11h00 caserne Pelissou

 

Newsletter

Il est possible de vous inscrire pour recevoir notre lettre d'information mensuelle. Pour cela, vous devez simplement enregistrer votre adresse email dans le champ suivant :